Témoignages

J’avais essayé de mettre en place un espace de témoignages qui n’a pas fonctionné… Voilà beaucoup mieux: l’enquête participative lancée par Marsactu.

Un espace neutre, qui bénéficiera en plus d’un travail journalistique, et qui pourra aider à maintenir une contribution et une présence citoyenne une fois que les effets d’annonces se faneront…

Capture d’écran 2016-02-09 à 23.02.25

 

 

 

 

Advertisements
Témoignages

6 réflexions sur “Témoignages

  1. marilin dit :

    ici en guyane, dans certaines écoles , c est 36 , 38 degrés dans les classes pendant les 2 mois de saisons sèches, des malaises, des saignements de nez , des diarrhées aigües bref, la santé des gosses est en jeu (celle des enseignants, j en parle pas, on s en fout). tout le monde s’en tape, y compris les CHST. moi qui croyais qu’on était les plus mal lotis, contente mais pas rassurée de voir qu’en métropole, c est la même 😦

    J'aime

  2. Samia Ghali dit :

    Ecoles de la Honte: le combat continue.
    Ensemble, nous pouvons faire bouger les lignes!

    Une vaste chaîne de solidarité entre parents et enseignants s’est constituée depuis que Charlotte Magri a eu le courage d’ouvrir la boîte de pandore. Cette dynamique citoyenne est à la fois juste et remarquable.

    Les conditions d’enseignements de nos enfants, je les dénonce depuis des mois. Le constat quotidien que vous dressez la mise à jour de cas sanitaires et de sécurité graves tant malheureusement à amplifier l’analyse que je détenais sur l’ensemble de la ville avec des degrés de gravité plus ou moins importants.

    Certains élus aveugles crient au scandale et à la manipulation pendant que d’autres se dédouanent de ce désastre.

    Nous n’avons plus le temps pour ces débats de chapelle.

    Le temps passe, les priorités deviennent des urgences qui exposent au quotidien nos enfants et le personnel à des dangers importants pour leur santé et leur sécurité.

    La réalité est là: implacable, honteuse et indigne! Il y a urgence.

    Contrairement à ce qu’affirme la majorité de Jean-Claude Gaudin, ce ne sont pas «deux ou trois» écoles mais un nombre élevé d’établissements scolaires qui affrontent ces problèmes.

    Face au déni de la ville, à l’urgence et à votre mobilisation, les Ministres Patrick Kanner et Najat Vallaud Belkacem sont intervenus pour la première fois en France en demandant au Préfet d’établir un état des lieux précis des écoles en souffrance afin d’engager un plan d’action efficace et rapide.

    Lors du conseil municipal de lundi à 8h30, j’interpellerai le Maire de Marseille avec une question écrite que j’ai fait voter par ma majorité à la Mairie des 15/16.

    Mon objectif est claire obtenir

    1- une enquête sanitaire et de sécurité dans toutes les écoles de la ville avec le concours de l’ARS
    2- la mise en place d’un plan d’action d’urgences sur la base des recommandations de ces enquêtes avec un calendrier de travaux.
    3- la constitution d’un comité de suivi par secteur constitué de parents, d’enseignants, de l’ARS, de l’éducation nationale, de la préfecture des mairies de secteur et de la ville.

    J’en suis convaincue: ensemble, nous pouvons faire bouger les lignes!

    Samia GHALI
    Sénatrice des Bouches-Du-Rhône
    Maire du 8e secteur de Marseille

    N’hésitez pas à contacter mon cabinet
    0491146176 sghali@mairie-marseille.fr

    J'aime

    1. M. dit :

      Madame Ghali,
      Je vous remercie pour votre message.
      J’espère que la mobilisation actuelle de l’ensemble des citoyens et élus concernés portera ses fruits.
      Cordialement,
      Charlotte Magri

      J'aime

  3. Je suis étonné que le maire de Marseille ne s’exprime pas sur ce sujet qui relève de sa compétence. Où passe l’argent public, les 445 écoles existent depuis très longtemps et celles des quartiers nord, ne votant pas pour son élection et sa politique pâtissent de son mépris et de son indifférence pour les citoyens des ces secteurs. Les maires d’arrondissements, sénateurs ont les moyens de s’exprimer et de défendre leur électeurs, ne serait-ce que par leur implication dans de nombreux dossiers.Il faudrait qu’une commission d’enquête parlementaire questionne les différents acteurs et responsables. Il suffit du chantage de monsieur le maire avec le gouvernement pour les dotations non versées des activités péri-scolaires. Marseille et ses habitants sont vraiment mal administrés. La misère est visible et nos élus continuent à se moquer de tous. L’Etat est responsable de son manque de contrôle et de son laxisme et le peuple souffre!

    J'aime

Laisser un commentaire (Les commentaires sont soumis à modération).

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s